école primaire

75ème

75ème

75ème anniversaire de l’Ecole secondaire de Courrendlin

C’est le 7 mars 1932 que l’Assemblée municipale de Courrendlin, sur une proposition de la Commission d’école primaire, décidait d’ouvrir une école secondaire au village. Elle succéderait à l’école primaire supérieure dont elle occupa les locaux. Cette assemblée, fort bien revêtue, après avoir pris connaissance d’un rapport circonstancié, décidait à l’unanimité moins une vois (230 oui et 1 non) la création d’une Ecole secondaire pour le printemps 1933.


Tous pouvoirs furent donnés à la Commission d’école pour poursuivre toutes démarches utiles en vue de la création et de l'organisation de l'école secondaire.


La commission élabora un règlement qui fut accepté par l'assemblée municipale du 27 décembre 1932. On vivait alors une période difficile. Le chômage régnait et les rentrées fiscales suffisaient à peine à faire tourner le ménage communal. La Municipalité avait néanmoins entrepris des travaux importants. La station de pompage, qui assurait un ravitaillement normal en eau, venait d'être terminée. La halle de gymnastique était en voie d'achèvement. Les constructions privées par contre étaient rares. L'actuel quartier de la gare ne comprenait que quelques habitations. Les chemins communaux étaient poussiéreux. Au village, les exploitations agricoles étaient nombreuses ; il s'agissait dans la plupart des cas de modestes trains de culture appartenant à des ouvriers qui se vouaient aux travaux de la campagne en dehors de leur activité à l'usine. La localité de Courrendlin-Choindez comptait 1900 habitants.

Au début de 1933, la commission de l'école secondaire était nommée et, au cours de sa première séance, elle se constituait comme suit : Président : M. Kohler René / Vice-président : M. Lutz Joseph / Secrétaire : M. Kraft Werner / Membres : MM. Bregnard Charles, Hug Otto, Périnat Gustave et Widmer Jean.

La date des premiers examens d'admission fut fixée sur le samedi 11 mars 1933.

En séance du 3 mars 1933, après avoir rendu hommage à la mémoire de M. Kraft Werner, secrétaire, enlevé brusquement à l'affection des siens, la commission nommait MM. Monnin Sosthène et Schaller Jean en qualité de maîtres secondaires pour une période de 6 ans. M. Bourquard Paul, curé doyen, se voyait confier les leçons de religion et Mme Ecabert Marthe celles de couture.

Le 13 mars 1933, M. Monnin Sosthène est nommé directeur de l'école et M. Bregnard Charles est nommé secrétaire de la commission et il est pris connaissance des résultats des examens d'admission subis par 86 candidats et ayant porté sur 5 branches : composition, dictée, lecture, calcul écrit et calcul oral.

52 candidats sont admis et, à la rentrée, les deux classes compteront les effectifs suivants :

1 ère classe : 10 élèves de 9ème année ; 16 élèves de 8ème année

2 ème classe : 14 élèves de 6 ème année ; 12 élèves de 5 ème année.

3 élèves externes sont admis, 1 de Vicques, 1 de Courroux et 1 de Rebeuvelier.

Les deux classes secondaires à deux degrés furent installées au 2ème étage du collège primaire. Les leçons étaient réparties sur 6 matinées et 2 après-midi, selon un programme spécialement conçu pour la campagne.

Le 1er novembre 1935, M. Sosthène Monnin obtient sa mise à la retraite. Son fils, M. Monnin Fernand est appelé à lui succéder et M. Schaller Jean prend la direction de l'école.

Durant les années qui précèdent la guerre, l'école poursuit sa mission sans trop de heurts. Les promotions sont régulièrement organisées à la halle de gymnastique et les élèves apprécient les traditionnelles courses scolaires bisannuelles. 1939 - la 2e guerre mondiale éclate et, durant près de 6 ans, les deux maîtres seront appelés sous les drapeaux, parfois pour d'assez longues périodes. On pourra heureusement presque toujours trouver des remplaçants.

En 1944, l'enseignement du latin est introduit et confié à M. le doyen Bourquard.

Peu de temps avant l'armistice, le 17 mars 1945, M. Schaller Jean est nommé maître au Progymnase de Delémont. Il est remplacé par M. Raoul Kohler et M. Monnin Fernand est nommé directeur.

Des changements interviennent au sein de la Commission d'école. MM. Kohler René, président, et Bregnard Charles, secrétaire, donnent leur démission. Ils sont chaleureusement remerciés pour les services rendus à la cause de l'école. Les démissionnaires sont remplacés par MM. Steulet Pierre et Knuchel Rodolphe. M. Meinrad Walther est appelé à prendre la présidence de la commission d'école dont le secrétariat sera assumé par M. Lachat Maurice.

En 1946, M. Kohler Raoul est nommé maître au Progymnase français de Bienne, établissement dont il sera ensuite directeur. M. Germain Billieux est nommé maître principal pour l'enseignement des branches scientifiques.

16 ans après la création de l'école, en avril 1949, une troisième classe est ouverte. Désormais le programme prévu au plan d'études pourra être traité entièrement puisque les élèves seront admis dès leur 5 ème année scolaire. Une troisième langue sera enseignée ce qui sera particulièrement précieux pour les élèves qui se destinent à suivre les cours d'une école de commerce ou d'un gymnase. La 1ère classe groupera les lèves de 9 ème année, la 2 ème classe ceux de 8 ème et 7 ème années et la 3 ème ceux de 6 ème et 5 ème années.

La nouvelle classe sera aménagée dans le local de la bibliothèque de l'école, toujours au 2 ème étage du collège primaire.

  1. Charles André Mottet est appelé à occuper le poste nouvellement créé. La même année, M. le pasteur F. R. Nicolet est nommé maître de religion. Les 3 classes comptaient en tout 84 élèves. Entretemps, au printemps 1951, sera introduit l'enseignement des travaux manuels pour garçons. En 1956, grâce à l'initiative de M. Valet Eugène, président de la commission des écoles primaires, sera organisé le premier camp de vacances et plus de 30 élèves des classes primaires et secondaires passeront 15 beaux jours à la cabane de la Rochette sur Montoz.

En 1956 encore, l'usine de Choindez dote notre salle de physique d'appareils destinés aux expériences sur les oscillations électriques.

1957 marque une nouvelle étape importante dans le développement de notre école secondaire. En effet, le 29 avril, l'assemblée municipale ratifiait l'ouverture d'une quatrième classe. Dans l'exposé qu'il présenta à cette occasion, M. Meinrad Walther, président, s'exprimait ainsi "L'accroissement constant de la population et les inscriptions aux examens d'admission toujours plus nombreuses militent en faveur de l'ouverture d'une quatrième classe secondaire. Nous ne saurions priver notre jeunesse de l'enseignement auquel elle aspire et tous les élèves ayant les aptitudes requises devraient pouvoir être admis à l'école secondaire qui, selon la nouvelle loi, est une école populaire. Il est évident que l'ouverture d'une 4 ème classe ne saurait constituer qu'une solution de transition et une cinquième classe devrait s'ouvrir dans deux ans au plus tard".

La nouvelle classe fut installée dans la salle de physique, seul local disponible, et M. Joliat Etienne fut nommé maître secondaire.

Dans le courant de 1957, nous prenions congé de M. Charles-André Mottet qui nous quittait pour enseigner à l'école secondaire de Bienne-Madretsch. Il était remplacé par M. Rais Jean-Louis qui sera nommé maître au Progymnase de Delémont en 1960.

A fin 1957, le Conseil municipal désignait une commission d'études chargée de s'occuper du problème de l'extension de l'école secondaire. Lors de sa première séance, elle décidait de proposer au Conseil l'ouverture d'une cinquième classe pour le printemps 1959. Mais où la loger ? Après avoir passé en revue toutes les solutions possibles et impossibles, on choisit la classe de couture de l'école ménagère, dont le bâtiment s'élève à environ 100 mètres à l'ouest du collège primaire. Inconvénient majeur : tous nos élèves n'étaient plus logés sous le même toit.

Afin que cette situation ne s'éternise pas, la commission mit à l'étude la construction d'un collège secondaire.

Le ler décembre 1958, l'assemblée municipale décidait l'ouverture d'une 5 ème classe et votait un crédit de fr. 5000.- pour l'étude de la construction d'un bâtiment destiné à l'école secondaire. Un nouveau maître était nommé en la personne de M. Charles Torriani.

En février 1960, la nouvelle du décès de M. Meinrad Walther nous attristait. Il fut pendant de longues années un excellent président et il a droit à notre reconnaissance. M. Steulet Pierre était appelé à lui succéder ; ce dernier restera en charge jusqu'en 1963, époque à laquelle, n'étant plus rééligible, il sera remplacé par M. Farine Emile qui est entré en fonctions il y a quelques mois.

Le 13 mars 1960, nos concitoyens votaient le principe de la construction d'une école secondaire et, en juillet 1961, les crédits nécessaires, soit fr. 820 000.- étaient mis à disposition.

Avril 1962 marque le début effectif des travaux qui seront poursuivis sans interruption jusqu'à achèvement du gros œuvre. En octobre 1962, le bâtiment était sous toit.

Durant l'hiver 1962/63, les travaux d'aménagement intérieur purent être poussés, car le chauffage avait été installé avec les grands froids. A la rentrée 1963, les élèves foulaient pour la première fois leurs nouveaux locaux.

1963, la nouvelle école secondaire de Courrendlin

En 1975 M. Etienne Joliat était nommé directeur et le restera 17 années. Son successeur sera M. Jürg Furrer de 1992 à 2006. L'école ne subissait plus de transformations jusqu'en 1994, date à laquelle le bâtiment fut rénové en prévision de l'application des nouvelles structures de l'Ecole jurassienne, c'est-à-dire le passage au 6/3.


En 2006, après 14 ans de direction, M. Jürg Furrer cédait son poste à M. Jacques Widmer qui est l’actuel directeur de notre établissement.

EF1963

Ecole ménagère 1963

ES1963Ecole secondaire 1964

Flash info

Résultats du Cyberdéfi 2017

05.12.2017

En savoir plus